Comment appliquer l’intelligence artificielle au droit ?
Qu’est-ce que la modélisation mathématique ?
Peut-on quantifier le risque judiciaire ?

Intervenants :
Matthieu Brochier, associé au sein du cabinet Darrois Villey Maillot Brochier Jacques Lévy Véhel, fondateur de Case Law Analytics

La legaltech Case Law Analytics construit des modèles mathématiques du processus de décision judiciaire grâce à une analyse fine de la jurisprudence à la lumière de critères précisément définis. Elle permet ainsi de rendre compte de l'ensemble des issues possibles d'une procédure et d'évaluer l'influence de tous les paramètres d'un dossier sur la décision du juge.

La solution permet d’analyser et de calculer en quelques secondes les risques encourus dans un cas donné, dans tous les domaines du droit. Le professionnel du droit renseigne dans la machine tous les éléments factuels et procéduraux de son cas et celle-ci affiche les probabilités que telle ou telle décision soit rendue dans une juridiction donnée. Le professionnel a également accès directement à la jurisprudence la plus pertinente en rapport avec son cas.

Matthieu Brochier avocat associé au sein du cabinet Darrois Villey Maillot Brochier présentera pourquoi, en vue d’apporter des services à forte valeur ajoutée à ses clients, il s’est rapproché de Case Law Analytics afin de concevoir un outil de calcul du risque dans le domaine du manquement d’initié.

Jacques Lévy Véhel, fondateur de Case Law Analytics, expliquera en quoi consiste la justice "simulative" et la modélisation probabiliste du processus de décisions qui permet de mieux comprendre le fonctionnement des juridictions ; il fera une démonstration à travers le cas d'usage du manquement d’initié, en droit boursier.

Lien d'inscription Zoom